Les problèmes du jour

(Rosh Hashana 32b) Les Malahim ont demandé à Hashem pourquoi le peuple juif ne chante pas le Hallel pendant Rosh Hashana et Yom Kipour? Hashem leur répondit: “Est-ce possible qu’un roi soit assis sur son throne de jugement avec le livre de la vie et de la mort ouverts devant lui, et que le Peuple Juif puisse chanter?”

La position des Malahim

Les Malahims voient avec une extrême clarté. Puisqu’ils n’ont pas de limitations matérielles, ils perçoivent la réalité d’une façon qu’on ne peut pas imaginer. Alors comment les Malahim ont-ils pu poser une telle question? N’est-ce pas logique qu’en un jour si solemnel, il soit impossible de chanter? Quelle était la perspective des Malahims et qu’est ce qu’Hashem leur a expliqué?

Problèmes du jour

La réponse se trouve dans une compréhension plus profonde du jour de Rosh Hashana. La Mishna nous dit que le jour de Rosh Hashana, chaque personne se tient devant Hashem, et est jugé. Petit ou grand, jeune ou vieux, chaque être humain est examiné, et son destin pour l’année qui vient est décidé.

Mais ce ne sont pas juste les vies individuelles qui sont examinées. Des questions internationales sont aussi pesées et déterminées. Quelle nation ira en guerre? Qui aura la paix? Quelles terres auront succes et prospérité? Quelles nouvelles technologies seront amenées sur le marché? Quels remèdes seront découverts? Quelles maladies vont apparaitre? Qui dira des mots de haine venant des Nations Unies?…

La une du journal est rédigée pendant Roh Hashana. Mais pas juste les gros titres. Chaque détail, article, scoop, local ou global, est considéré et délibéré.

Il y a plusieurs problèmes qui affectent les 6.5 billions d’habitants de cette planète. Et chacun d’eux est jugé par Hashem en ce jour. Ouragans, typhons, tremblements de terre, famines, expansion et destruction.

Où nous nous trouvons

Nous, juifs, sommes les serviteurs d’Hashem. Nous sommes le Peuple élu, et Il est notre maitre. Il est notre Roi et nous sommes Son peuple. Durant l’année nous souffrons de voir l’arrogance et l’audacité d’un monde qui dénie la royauté d’Hashem. Cela nous cause de la peine. Mais pendant cette période de l’année, nous révélons le fait qu’Hashem s’assoit en tant que Juge et qu’Il s’occupe du destin de l’humaniité. Donc nous devons ressentir une joie et une émotion intenses, lorsque nous contemplons la manifestation de Notre Créateur dans toute Sa gloire.

C’est la position des Malahims. De leur perspective, ils voient qu’il y a quelque chose qui manque. Nous portons des vêtements de Yom Tov, nous mangeons des repas festifs en l’honneur du jour. Mais où sont les chansons de joie? Le Halell devrait faire partie de la Tefilah. Pourtant c’est absent. Pourquoi?

La réponse d’Hashem

Néanmoins,  Hashem réponds aux Malahims. D’une manière générale, cest magnifique, mais le jugement est aussi sur l’individu au niveau personnel. Chaque personne doit reconnaitre: “Ma destinée est décidée. Vais-je vivre ou mourir? Serais-je malade ou en bonne santé? Seriass-je riche ou pauvre? Le destin de ma famille, de ma communauté est décidé. Donc il est inapproprié de chanter.”

Cependant, les 2 émotions doivent être présentes en ce jour. Grande joie de se rapprocher d’Hashem, avec grande crainte de ce qui sera décidé pour nous cette année.

Puisse Hashem nous envoyer une bonne et douce année, remplie de bonheur, santé et succès dans toutes nos entreprises.

Ceci est un extrait de la Shmuz sur le livre de Parsha..

Get The Shmuz on the go!