fbpx

La grandeur des Avotes

“Et ce fut lorsqu’ils allaient arriver en Egypte, Avram dit à Sarai sa femme: Voici maintenant je sais que tu es une belle femme.” Bereshit 12:11

Hashem dit à Avraham de quitter Haran et d’aller en Canaan. Lorsqu’Avraham arriva, il y avait une famine dans la terre, et il fut forcé d’aller en Egypte. C’est durant ce voyage qu’il dit à sa femme: “voici maintenant je sais que tu es une belle femme.”

Rashi, au nom du Midrash, explique que jusqu’à présent, Avraham n’avait pas remarqué l’apparance physique de sa femme.

Ce Rashi semble difficile à comprendre lorsqu’on se demande la raison pour laquelle Hashem a créé la beauté chez la femme.

Les hommes viennent de Mars, et les femmes viennent de Vénus

Les hommes et les femmes sont différents dans presques tous les domaines. Ils parlent différemment, agissent différemment, et ont un système de valeurs différent. Il semblerait impossible de prendre 2 individus venant d’un contexte différent, avec une nature et une éducation différentes et de les mettre ensemble pour le reste de leur vie avec paix et harmonie.

Dans toute sorte de relation, les différences d’opinion tendent à s’intensifier, on finit par être blessé et le lien se brise. La plupart des partenariats de business, finissent en guerre. La plupart des amitiés se terminent lorsque chacun prend sa propre voie. Il semblerait impossible d’attendre d’un mariage de durer si longtemps

Pour permettre aux mariages de prospérer, Hashem a placé dans le coeur de l’homme la capacité de créer un lien d’amour. L’amour permet au couple de surmonter les défauts de chacun. C’est la glue qui tient le mariage.

Pour aider à former ce lien, Hashem a créé un grand nombre de catalyseurs. L’un d’eux est la beauté de la femme. Lorsqu’un mari remarque la beauté de sa femme, il y a un éveil dans son coeur. Il se sent attiré par elle, et cela augmente l’amour et l’attachement qu’il a pour elle. Cet élément est si significatif dans la création de ce lien, qu’un homme n’a pas le droit de se marier avant de voir sa femme, “au cas ou elle ne serait pas belle à ses yeux.”

L’approche de la Torah pour un mariage plein de succès n’est pas d’ignorer le physique, mais plutot de comprendre que c’est un outil à utiliser pour un meilleur attachement entre mari et femme. Alors comment se fait-il qu’Avraham n’était même pas conscient de la beauté de sa femme?

La grandeur des Avotes

La réponse semblerait être que puisque les deux avaient un niveau spirituel très élevé, alors la beauté physique importait peu. Aparemment, Avraham en était au niveau d’aimer sa femme totalement pour sa beauté intérieure, pour la personne qu’elle était. L’extérieur n’aurait rien ajouté. La beauté physique de sa femme n’aurait rien changé au lien et à l’amour profond qu’il lui portait.

Ce que nous apprenons des hauteurs spirituelles des Avotes est que ce n’est pas que le physique devenait secondaire, c’est qu’il n’importait pas du tout. Ils vivaient en ayant un niveau si pur, qu’ils étaient liés par un lien de dévotion complète, sans aucun besoin de matérialité qu’Hashem a mis dans l’humanité.

La différence entre un repère et l’étoile du Nord

Ce concept peut s’appliquer à notre vie. Nous avons l’habitude de nous dire: Quand est ce que mes actions atteindront celles des Avotes? Hazal nous enseigne que pour atteindre la grandeur, nous devons utiliser les Avotes en tant que roles modèles. Nous devons étudier leur vie, observer la manière dont ils se conduisaient, et essayer de les imiter.

Cependant, il y a 2 dimensions dans les leçons que nous apprenons des Avotes. Quelques leçons sont directes. On peut voir leurs actions dans certaines situations, et on peut essayer de les reproduire. Dans ce cas nous utilisons les Avotes en tant que repère pour mesurer notre évolution.

Le 2ème type de leçon est beaucoup moins direct. Ces leçons ne sont pas tellement pour nous montrer comment ils se comportaient,  mais surtout pour nous prouver l’énorme potentiel de l’homme. Nous pouvons voir la grandeur des Avotes et des Imahotes, et nous reconnaissons combien ils nous surpassent, et nous les utilisons comme notre guide, l’étoile du Nord que nous suivons avec notre boussole.

Lorsque nous voyons que des gens qui ont marché sur cette terre, mangé, bu, et dormi comme nous, et pourtant ont atteint des niveaux qui sont au delà de notre compréhension, cela nous semble impossible. On ne nous demande pas d’imiter leurs actions, mais d’accroitre nos horizons. On n’attend pas de moi de faire ce qu’ils ont fait ou d’être pareil qu’eux, mais si c’est ce dont un  homme est capable de faire, alors cela change ma perspective de ce dont je croyais possible. Leurs actions ouvrent ma compréhension de ce qui est possible pour moi.

La matérialité dans notre vie

Il est important de se souvenir que dans notre vie, dans notre mariage, les éléments physiques sont importants. Une femme doit faire de son mieux pour se rendre attractive à son mari, et un mari doit faire de son mieux pour se rendre attractif à sa femme. Nous ne sommes pas Avraham ou Sarah. C’est pourquoi Hashem nous a donné des outils qui nous aident à maintenir ces liens importants à travers le temps et les épreuves de la vie. L’attraction physique n’est pas un but, mais c’est un outil important qui nous pousse à avoir un mariage couronné de succès, et une maison remplie de Torah. En même temps, il est important d’avoir devant nous l’image de notre but à atteindre pour qu’on puisse y aspirer durant notre vie.

Ceci est un extrait de la Shmuz sur le livre de Parsha..

Get The Shmuz on the go!