Croyances Limitées

“Et maintenant Israel, qu’est ce qu’Hashem te demande? Simplement de craindre Hashem, d’aller dans toutes Ses voies, de L’aimer, et de Le servir de tout ton coeur et toute ton âme”. Devarim 10:12

Dansm ce Pasouk, Moshé Rabénou présente au peuple juif les catégories de la croissance humaine et de ses accomplissements.

  1. Craindre Hashem
  2. Aller dans Ses voies
  3. Aimer Hashem
  4. Le servir de tout son coeur et toute son âme

Chaque catégorie est un monde en soi et prend l’homme une vie entière à accomplir. Ensemble, ces 4 catégories constituent le service d’Hashem et la mesure de perfection de l’homme.

Pourtant, de la façon dont Moshé introduit ces notions au peuple juif, il semblerait que ce ne soit qu’une petite et simple requête.

La Guemara Brahote demande: Est ce que la crainte d’Hashem est une petite chose? La Guemara répond: Oui, pour Moshé c’était une petite chose. Pour un pauvre, même de petites choses ont de la valeur. Pour un riche, même de grandes sommes semblent petites.  Puisque Moshé avait atteint un tel niveau de perfection spirituelle, ces choses semblaient simples pour lui.

Pourquoi Moshé se compare-t-il à l’homme moyen?

La difficulté de ce Midrash est que cela implique que Moshé se prenait pour la base de mesurement pour la personne moyenne. C’est comme s’il disait: “Si je peux l’atteindre, tu le peux aussi”. Pourtant nous savons que Moshé dominait toute personne qui fut créée. Il a atteint un niveau de perfection que personne d’autre n’ait pu atteindre. Après 80 ans de totale évolution, il a passé 40 jours sans manger, boire ou dormir, et Hashem lui a enseigné toute la Torah. Durant les dernières 40 années de sa vie, il s’est occupé de transmettre cette Torah au peuple juif. Il est un géant, et ne peut se comparer à quiconque. Donc même si pour lui tout semble facile, comment peut-il utiliser sa propre expérience pour que chacun puisse s’y comparer?

Être attaché à un piquet au sol

Dans certaines parties d’Asie, l’éléphant est l’animal choisi pour porter de lourdes charges. Cela fait partie de son travail de porter des milliers de kilos durant de longues marches dans la forêt. Pourtant, la nuit ce même éléphant est controllé en étant attaché à un piquet au sol.

Bien qu’il semble logique qu’un animal de plus de 6000 kilos soit capable de se défaire de l’emprise de quelques cordes, la réalité est qu’il ne le peut pas; non pas parce qu’il n’est pas motivé, et non pas parcequ’il ne le veut pas, mais juste parce que dans son esprit, cela ne peut pas arriver.

Dans cette partie du monde, quelque peu après sa naissance, le bébé éléphant est attaché à un piquet au sol. À ce stage, il ne pèse que 100 kilos et n’est pas assez fort pour s’échapper. Depuis ce moment et durant le reste de sa vie, l’éléphant sera attaché à un piquet. Cette croyance est ferme dans son esprit: il ne peut pas s’échapper.

Limiter ses croyances

Souvent, nous sommes attachés à un piquet au sol. Il y a beaucoup de situations où l’on n’atteint pas grandeur, à cause de nos croyances qui nous empêchent de nous débarrasser de nos mauvaises habitudes, et modes de vie qui bloquent notre évolution.

Moshé Rabenou nous a transmis une leçon inestimable. Il nous a démontré la capacité de l’homme. Il nous a montré ce qu’une personne peut devenir. Moshé était fait de la méme substance que nous. C’était une personne avec des désirs, et motivations, mais il les a surmonté. Il s’est fait grand. Il a pris les forces et faiblesses naturelles qui lui ont été données et en faisant constamment les bons choix, il a changé sa nature innée. Finalement, il a atteint le point où il pouvait regarder de sa hauteur et dire: “ Et bien quoi? Ce n’était pas si compliqué que ça. Cela peut se faire facilement.”

La leçon pour nous est que nous aussi avons cette capacité. Toute notre vie n’est qu’une opportunité de faire des choix. Si à partir de maintenant, chaque décision que je prends est la bonne, si je mets tous mes intérêts de côté et me demande: Quelle est la façon correcte d’agir? Qu’est ce qu’Hashem veut de moi dans cette situation?  Alors j’aurai l’intuition de répondre correctement, et la capacité de trouver la bonne voie.

En  me raffinant, et en utilisant les rôles modèles qui ont atteint cette grandeur, moi aussi je pourrais alors atteindre ces hauteurs vertigineuses, et la grandeur pour laquelle j’ai été créé.

Ceci est un extrait de la Shmuz sur le livre de Parsha..

Get The Shmuz on the go!