fbpx

Pourquoi nous haîssons les juifs

“Lorsque l’arche sainte voyageait, Moshé disait: “Lèves-Toi Hashem, et que Tes ennemis soient dispersés. Que ceux qui Te haîssent se sauvent de devant Toi.” Bamidbar 10:35

Dans ce Pasouk, Moshé Rabénou semble comparer la haine pour les juifs, à celle d’envers Hashem.

Rashi semble troublé par cette comparaison. Pourquoi Moshé appelle-t-il les ennemis des juifs, “ennemis d’Hashem?” Peut-etre qu’ils sont justes des ennemis du peuple juif? Rashi répond: “Tout celui qui haît Israel, haît Hashem aussi. Il semble clair que Rashi présume que la racine de l’antisémitisme est la haîne d’Hashem.

Cela semble difficile à comprendre. En effet à travers l’histoire, nous voyons plusieurs raisons pour lesquelles, les juifs ont été haîs, et elles n’ont rien à voir avec Hashem.

La théorie de la jalousie

L’une des raisons qui est souvent citée pour l’antisémitisme est tout simplement la jalousie. Historiquement, c’était le juif qui amenait avec lui sa sagesse économique et sa perspicacité dans les  différents pays où il habitait; c’était le juif qui devenait le ministre et confidant du roi et gouverneur. Les contributions des juifs dans les domaines de la culture, science, et technologie ne sont rien moins qu’extraordinaires. Que ce soit dans l’académie, la politique, ou les média, guérissant la polio ou découvrant l’énergie atomique, à Hollywood ou à Wall Street, les Juifs ont eu un impact extraordinaire sur le progrès humain. Freud, Spinoza, Trotsky, Kafka, Jerry Seinfeld, et Einstein, les Juifs excellent. De 1901 a 1990, plus de 22% des Prix Nobel dans le monde, étaient juifs, alors que les juifs constituent moins d’1/4 d’1% de la population mondiale.

Rien que cela pourrait être une raison logique pour l’antisémitisme. Les juifs se sont prouvés être plus intelligents, plus endurants, et plus fructueux que les peuples des terres dans lesquelles ils ont habité.

Mais ceci n’est pas la seule raison.

La théorie du bouc émissaire

Pour gagner du pouvoir ou distraire la population de leur souffrance, les monarches trouvaient un endroit pour mettre le blame. Quel meilleur endroit que le juif éternellement haî. En poussant les masses à la haine du juif, un individu recherchant le pouvoir peut utiliser cette énergie comme une force pour faire congruer les masses de personnes non affiliées.  Nous avons définitivement vu des examples de ça durant les derniers 2000 ans.

La théorie de “nous avons tué leur dieu”

Une autre raison qui semble plausible est le déicide. La personne moyenne acceptait le fait que c’est une raison de haîr un peuple. Après tout cela ne semble pas très gentil de tuer un dieu.

La théorie du Peuple Élu

Finalement, la raison la plus connue, est le fait que nous ne cachons pas que nous soyons le peuple élu. Comme il est écrit clairement dans la Torah, le peuple juif a une mission spéciale à accomplir au sein des autres peuples: être une lumière, un guide, la nation préférée d’Hashem. Est-il si surprenant que nous soyons si haîs?

Mais ce ne sont pas les seules raisons. Comment Rashi explique-t-il que tout celui qui haît les juifs, haît Hashem? Cela pourrait être une des autres raisons?

La réponse est qu’il n’y a pas de réponse

La réponse se trouve dans la question même. Comment se fait-il qu’à travers toute l’histoire, tout le monde haît les juifs?

Il semblerait que tout peut changer. Les mouvements et idéologies viennent et s’en vont. Les systèmes de gouvernement évoluent. La seule chose qui ne change pas est que tout le monde haîsse les juifs. Riche ou pauvre, puissant ou faible, le juif est toujours hais, et accusé d’entrainer cette haîne.

Commençant avec Avraham Avinou il y a de cela environ 4000 ans, il y a eu des centaines de raisons pour haîr les juifs. Et cela est très étrange vu que dans chaque pays, les juifs étaient citoyens fidèles, pourtant ils étaient toujours haîs et toujours pour des raisons différentes.

Détestés dans un pays pour être trop puissants, puis écrasés dans une autre terre car ils étaient trop faibles, forcés d’aller dans des ghettos, puis accusés d’etre séparatistes. Accusés par les capitalistes d’etre communistes, prosécutés par les communistes parcequ’ils étaient tous capitalistes. Haïs parcequ’ils tuaient les dieux de religions, pourtant également détestés par les civilisations qui ne servaient pas ces dieux. Appelés “les enfants du diable” et le diable lui-même. Accusés de la peste bubonique, et du typhus, d’empoisonner les puits et d’utiliser du sang humain pour cuire leurs matsots.

Avec de telles raisons il semblerait qu’il n’y ait pas de manque de créativité quand on en vient a haïr les juifs. La seule constante est “nous haïssons les juifs”. Pourquoi? Cela n’a pas d’importance. Ce qui importe vraiment c’est que nous haïssons les juifs.

Ce que Rashi nous enseigne, c’est qu’il n’y a pas de raison plausible pour l’antisémitisme. Cela ne peut pas être expliqué parcequ’il n’y a pas de sens. Lorsqu’on regarde chacune des raisons, non seulement cela ne répond pas à la question, mais on peut trouver plusieurs situations où ces causes n’étaient pas présentes et pourtant la haine était toujours la, aussi puissante que jamais.

Les juifs représentent Hashem

Ce qui en ressort, c’est qu’il n’y a pas de raison logique à l’antisémitisme à moins qu’on se concentre sur la vraie raison: les juifs représentent Hashem. Nous sommes le peuple d’Hashem. Lorsque les Goyim observent les juifs, ils voients l’image d’Hashem, et cette image n’est pas toujours très attractive pour eux.

Ce concept nous apporte un message très important. Lorsque nous oublions notre sainteté et notre destinée, les goyim nous le rappellent. Nous sommes différents, nous sommes uniques, et notre rôle est différent de toute autre nation. Ainsi qu’il est écrit au nom de Rav Haim de Volozhin: “Si le juif ne fait pas kidouch, le goy fera havdalla.”

Si l’on reconnait notre grandeur, et si nous vivons en tant que peuple élu, alors nous serons respectés et admirés. Mais si nous oublions notre destinée et si nous nous assimilons, on nous enverra rappel après rappel pour que l’on se souvienne de notre rôle spécial parmi les nations.

 

Ceci est un extrait de la Shmuz sur le livre de Parsha..

Get The Shmuz on the go!